Ventes Privées

29 mars 2018

H&M dans la toumente



Après la polémique sur le visuel montrant un jeune garçon noir vêtu d’un pull le qualifiant de « singe le plus cool de la jungle », H&M est une nouvelle fois épinglé pour une pratique courante dans le secteur de l'habillement...la destruction de stocks. 

C'est une équipe de journaliste danois qui a soulevé "ce lièvre". Elle a filmé l'incinération des collections. Rien ne va plus pour l'enseigne suédoise. Son chiffre d'affaire a chuté de -62% en 3 mois vertigineux pour le précurseur de la mode d'entrée de gamme. Elle est confrontée à l'accumulation de stocks pour un montant de 3.5 milliards d'euros...la destruction ne concernerait, selon H&M, que des articles à défauts mais personne n'est dupe. 

L'entreprise a raté le coche de la Fast Fashion qui réussit si bien à de nouveaux acteurs...(Primark, Bershka, Vila, Vero Moda  etc...). Et les collections capsules, si couteuses, n'y ont rien fait. Le suédois sombre et n'a surtout pas anticipé l'évolution des modes de consommations. Aujourd'hui 1 article textile sur 2 s'achète avec réductions. Les promotions sont quasi permanentes, sans compter le rude concurrence apportée par les sites internet et les ventes privées. 
Mais cette dégringolade, H&M la doit à sa propre stratégie...à son arrivée sur le territoire national, le groupe était vecteur de tendance, aujourd'hui il subit la mode...des autres. De plus les consommateurs ont constaté d'importantes baisses de qualités et de finitions sans pour autant voir diminuer les tarifs. 
Enregistrer un commentaire